Pour faire une bonne expertise, inutile de retourner la baraque

sécurité piscine

Sécurité piscine

Les piscines privées à usage familial

Ce sont les piscines installées chez les particuliers, réservées à un usage domestique. Selon le Code de la construction et de l’habitation, toute piscine enterrée non close privative à usage individuel doit être pourvue d’au moins un des quatre dispositifs de sécurité normalisés visant à prévenir le risque de noyade : abri, alarme, barrière ou couverture.

Les propriétaires qui ne satisfont pas à cette obligation encourent des sanctions pénales, notamment une amende de 45000€

Attention ! Ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Les piscines privatives à usage collectif

Il s’agit des piscines situées principalement dans les campings, hôtels, villages et résidences de vacances. La piscine constitue une prestation annexe à l’activité principale de l’établissement touristique.

Elles ne sont pas soumises à l’obligation de surveillance à laquelle doivent satisfaire les piscines ouvertes au public d’accès payant, sauf si un enseignement d’activités aquatiques y est dispensé (apprentissage de la natation, cours d’aquagym, etc.).

Tout comme les piscines privées à usage familial, elles doivent être équipées d’au moins un des quatre dispositifs de sécurité normalisés visant à prévenir le risque de noyade: abri, alarme, barrière ou couverture.

Quelques recommandations, accessibles à tous, doivent être rappelées :

  • Évitez les bains après un repas trop copieux ou trop arrosé.
  • Posez à côté d’une piscine domestique une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible.
  • Après la baignade, pensez à sortir tous les objets flottants, jouets, bouées, objets gonflables et à remettre en place le dispositif anti-noyade.
  • Équipez les enfants de bouées, brassards ou maillots flotteurs.
  • Apprenez-leur à nager le plus tôt possible.
  • De manière générale, ne laissez jamais des enfants évoluer dans ou à côté d’un bassin sans la surveillance constante d’un adulte apte à intervenir en cas d’urgence.