Pour faire une bonne expertise, inutile de retourner la baraque

infrarouge

Audit infrarouge

menu-expertise-isolation-dpe

 

Tous les objets ou matériaux dont la température est supérieure à -273°C (0° K) émettent un rayonnement infrarouge ! C’est ce flux infrarouge qui est mesuré et mis en images avec une échelle de couleurs par la caméra thermique. La thermographie se pratique en hiver, puisque c’est la saison de l’année ou l’écart entre la température intérieure et extérieure est le plus fort.

La thermographie extérieure ne peut être mise en œuvre que lorsque les conditions météorologiques sont favorables : absence de soleil notamment et phases de trop forte variation de la température extérieure (à la hausse comme à la baisse). Cette contrainte proscrit tout diagnostic le matin après le lever du jour, même par temps couvert. En effet, à cette période de la journée, les éléments à faible inertie (toiture par exemple) peuvent s’échauffer et donner lieu à de fausses pistes !

La thermographie extérieure peut révéler des défauts de type ponts thermiques (zones de plus fortes déperditions) alors que la thermographie intérieure peut révéler des défauts d’infiltration d’air. Les deux inspections sont complémentaires. La thermographie est un outil supplémentaire à disposition des professionnels ayant suivi une formation spécifique pour interpréter les images. Elle trouve donc sa place avant une rénovation. Après travaux elle peut être utilisée en tant que moyen de contrôle et de comparaison.